Bring The Noise
Du lundi au jeudi de 23h à 1h + le dimanche de 22h à 1h

The Black Dahlia Murder en live!

Layout 1 (Page 1)

ONLY TALENT PRODUCTION et OUÏFM présentent :

THE BLACK DAHLIA MURDER + SKELETONWHITCH + FLESHGOD APOCALYPSE

au NOUVEAU CASINO ce dimanche 5 février.

The Black Dahlia Murder est un groupe originaire de Détroit. Leur musique tombe dans la catégorie du Death Metal Melodique, étant fortement inspirés par les grands noms de la scène Gothenburg, en particulier At the Gates. Le nom du groupe est inspiré du meurtre non résolu d’une jeune actrice américaine, Elizabeth Short, surnommée Le Dahlia noir, en 1947. En 2001 et 2002, le combo sort très rapidement 2 premières demos. Très vite remarqués malgré la qualité de production moyenne de leur premier effort, les Black Dahlia Murder signent chez Metal Blades Records (Amon Amarth, Behemoth, Whitechapel…) et sortent en juin 2003 leur premier album : Unhallowed, mélange de nombreuses influences, toutes extrêmes, le groupe mélange hardcore, death, black, métal pour un résultat explosif.

S’en suit immédiatement et durant presque deux ans une tournée internationale en compagnie entre autres d’Arch Enemy, Napalm Death, The Red Chord ou encore Terror. En 2005, le groupe revient avec Miasma puis c’est au tour de Nocturnal de voir le jour en 2007. Les américains s’orientent vers un son plus sombre, tout en gardant un bon crochet du droit. Courant 2007, le batteur Shannon Lucas (All That Remains) prend la place laissé vacante par les multiples changements de line-up à ce poste. Puis, l’année suivante, le guitariste originel du groupe, John K, quitte le groupe, laissant le champ libre à Ryan Knight (Arsis). Début Mai 2009, Majesty, DVD live, arrive dans les bacs. En Septembre de la même année, après une attente peuplée d’interviews et d’extraits sonores, sort Deflorate et son artwork faisant penser au culte Spiritual Healing de Death. Fier de ses 4 albums, The Black Dahlia Murder s’impose sur la scène deathcore actuelle. En 2011, The Black Dahlia Murder revient avec Ritual, album qui tente quelques petites expérimentations, prouvant que l’on peut être pionner dans le genre et savoir apporter du nouveau dans son style. La même année il tourne avec Amon Amarth en Europe (dont un Bataclan).